DYS MOI TOUT
  logo-dys-moi-tout

Voyage au long cours

Partage d'expérience de notre parcours


ETUDES SUPERIEURES


Dans l’attente de la finalisation des textes, voici un court extrait de cette période.



ARTHUS : NOUVELLE ETAPE


Arthus adore la chimie, les mathématiques un peu moins. Il voudrait devenir un "nez". Il est accepté dans un DUT chimie des bioprocédés. L’établissement n'est pas la porte à côté, mais ce n'est pas un problème pour lui. En première année, l’importance des mathématiques le déroute. En difficulté dans cette matière, il perdra un trimestre.

L'essentiel est d’avancer, même plus lentement.



BENJAMIN : "Le plafond de verre"


Benjamin sortant d’un bac professionnel système numérique sans la mention bien, est refusé en BTS système informatique par tous les établissements inscrits sur APB. Dans cette filière, la concurrence avec les élèves sortant de filières générales et technologiques est sans appel.

Dans son école, seuls trois bacheliers sont acceptés dans un établissement public pour poursuivre leurs études. Il n’existe même pas d’année intermédiaire ouvrant des voies. Les jeunes bacheliers de la filière professionnelle découvrent à leur entrée dans la vie adulte ce que signifie « le plafond de verre ».

Notre seul recours est encore une fois le privé, en veillant à choisir un établissement reconnu par l’éducation nationale. Les familles avec des revenus plus modestes voient leurs possibilités se réduire comme peau de chagrin. Parler de voie de garage n’est pas inexacte face à ce goulot d’étranglement.

Benjamin est inscrit en BTS en alternance dans un établissement privé, mais il ne trouve pas d'entreprise.

Comme son aîné, nous pensons qu'il aura besoin de plus de temps pour obtenir ce diplôme. Nous estimons, tout comme son orthophoniste, qu’il devrait continuer l’orthophonie et également des cours de soutien en anglais. Pour l’instant, il ne veut plus entendre parler de quoique ce soit.

Nous patientons et entamons celle nouvelle phase plus détendus.