DYS MOI TOUT
  logo-dys-moi-tout

Boîte à outils

Partage d'expérience des moyens utilisés

MATERIEL : Cache clavier


Afin que notre enfant puisse utiliser efficacement son ordinateur en classe, l'ergothérapeute fixa un objectif : atteindre une vitesse de frappe de 140 mots à la minute, et sans faute de préférence. Pour obtenir ce résultat, une mauvaise habitude devait être corrigée, celle de regarder le clavier lors de la saisie des textes. Mais perdre ce réflexe est loin d'être évident.

Il fut donc recommandé de cacher les touches du regard de l'enfant, comme lors de l'utilisation du logiciel "Tap'Touche". Le traditionnel chiffon posé sur les mains n'étant pas très pratique, il fallut trouver une autre solution.

L'achat d'un cache clavier en plastique souple (Skinny Typehelp) ne fit pas l'affaire. L'enfant avait auparavant travaillé avec l'ergothérapeute sur le principe des touches de couleurs (gommettes). Il ne fallait plus dorénavant qu'à la moindre hésitation, qu'il regarde la position de ses doigts sur le clavier.

Cliquez pour agrandir l'image

Après quelques recherches infructueuses, nous avons décidé de réaliser un prototype en carton. Il devait dissimuler les touches et permettre le déplacement aisé des doigts tout en conservant une bonne visibilité de l'écran. Un modèle en carton, pour un usage occasionnel, est bien suffisant, mais comme pour le pupitre de table, nous en voulions un pliable et relativement robuste, pouvant être utilisé par toute la famille, avec un portable de 17 pouces ou un clavier traditionnel. Nous avons donc réalisé un deuxième cache clavier, mais en aluminium.


Notre avis

Le cache clavier est très pratique pour celui qui souhaite améliorer sa vitesse de frappe. Le chiffon, s'il dépanne bien au départ, devient rapidement inconfortable et souvent gênant lors de la frappe. Avec un cache rigide, le déplacement des doigts est plus rapide, l'accès visuel aux touches, à moins de se contorsionner, n'est pas facile, ainsi progressivement l'enfant ne cherche plus à tricher et progresse mieux.


Bricolage

Pour ceux qui souhaiteraient se lancer dans les activités manuelles, voici le plan et les principales étapes de la fabrication du modèle en aluminium. Néanmoins, nous pensons qu'un cache clavier en médium ou en PVC de 5 mm, comme notre prototype en carton serait suffisant, plus simple et plus rapide à réaliser.


Durée

L'objet est simple, il se compose en trois éléments : le dessus et les deux pieds. Il faut compter quatre heures, pour un coût d'environ 6 euros (hors peinture ou autre revêtement de finition).

Réalisation

Cliquez pour agrandir l'image

Sur une plaque de 500 x 250 mm et d'une épaisseur de 1.5 mm, les tracés sont effectués sur du papier adhésif (télécharger le plan). Pour concevoir les pliages, une maquette en carton des articulations a été préalablement réalisée. L'aluminium se coupe et se plie très facilement.

Les principaux outils nécessaires sont : une scie à métaux et/ou scie sauteuse, une cisaille tôle, une lime à métaux, une pince multiprise. Pour les pliages « artisanaux », un établi portable a fait l'affaire. Autre méthode : serrer la plaque entre deux morceaux de bois avec des serre-joints (ou un étau et jeu de mordaches) et plier la tôle à l'aide d'un maillet.

En prévision des fréquentes manipulations, des écrous freins maintiennent un serrage constant sur les articulations. Pour éviter tous risques de blessures, bien arrondir les angles et ébavurer l'ensemble des pièces avec de la toile émeri. Option de finition : peinture, vernis ou revêtement adhésif.



Retour