DYS MOI TOUT
  logo-dys-moi-tout

Boîte à outils

Partage d'expérience des moyens utilisés

MATERIEL : Porte livre


Le porte-livre est très utile lorsque l'on travaille sur ordinateur ou sur un pupitre de table. Il permet de parcourir ses notes plus confortablement. Consulter un livre posé à plat sur un bureau génère de nombreux allers retours, souvent source de contorsions ou de mauvaises postures.

Si le porte livre offre une meilleure position de lecture, dans certains cas, il ne permet pas un placement optimal du document. Il faut parfois improviser un agencement de divers éléments ce qui n'est pas très stable, ni très pratique d'ailleurs.

Cliquez pour agrandir l'image

N'ayant pas trouvé de porte livre qui nous convenait parfaitement, à savoir, posséder un positionnent horizontal et vertical ajustable à souhait, nous en avons créé un. Comme à notre habitude, nous mettons ci-dessous les détails de sa réalisation.


Notre avis

Il est principalement utilisé lors de travail sur ordinateur, placé sur le bureau à côté et à hauteur d'écran, ou au dessus selon la tâche à effectuer. La position de travail est plus ergonomique et les risques d'erreurs limités. Lors d'une saisie importante de texte, il nous arrive de l'utiliser également. Il est pratique, mais un peu encombrant.



Bricolage

Plan et principales étapes de réalisation

Cliquez pour agrandir l'image

Notre porte livre comporte deux partie :
- le pupitre,
- le bras articulé.

Le pupitre

Cette partie est simple à réaliser. En s'inspirant du pupitre de musique, il suffit d'assembler quelques profilés en aluminium avec des rivets. (Télécharger le plan)

Le bras articulé

Nous avons opté pour la modification du bras d'une lampe de bureau existante.

Cette lampe devait posséder un socle suffisamment lourd afin de pouvoir soutenir un livre, même volumineux, surtout lors d'un déport important. Pour un positionnement varié, cette lampe devait également disposer d'axes articulés réglables. Ces points d'articulation devaient pouvoir se verrouiller afin de maintenir l'ensemble dans la position désirée.

Après plusieurs recherches, la lampe fut dénichée chez Ikéa (1), avec un socle d'un poids de 3.7 kg. D'autres magasins proposaient des lampes qui pouvaient également faire l'affaire, comme celles de chez « Maison du monde » (2 & 3).

Démontage des différents éléments : lampe, partie électrique, bras/axes, socle…
Réduction des deux tubes des bras pour une côte finale de 22 cm pour l'un et de 6 cm pour l'autre. Repositionnement des axes. Fixation du bras au pupitre.

Pour cette lampe, il a fallu rogner légèrement l'intérieur des articulations afin d'augmenter l'amplitude de rotation.

Option : Il est possible de remplacer le socle par une fixation de type pince étau.


Retour