header-g
header-m
header-d

SIGLE EXPLIQUES


AEEH

Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé

AGEFIPH

Association nationale pour la Gestion du Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées.

ASH

Adaptation scolaire et Scolarisation des élèves Handicapés - Nouvelle appellation générale de l’enseignement spécialisé.

AVS

Auxiliaire de Vie Scolaire
Les AVS sont des assistants d’éducation au service d’un accompagnement à l’intégration scolaire, individuelle (AVSi) ou collective (AVSco), des élèves handicapés.

AVS-I

Auxiliaires de Vie Scolaire Individuels
La demande d’AVS-I est à formuler par les parents auprès de la MDPH, elle fait partie du projet personnalisée de scolarisation -PPS-. La CDAPH attribue un nombre d’heures hebdomadaire pour l’enfant sous réserve de disponibilité.

L’affectation de l’AVS se fait par l’Education Nationale. Son rôle auprès de l’enfant est de lui permettre de suivre sa scolarité tout en veillant à l’autonomie de l’enfant : adaptation de documents, aide à l’organisation, reformulation de consignes …

AVS-Co

Auxiliaires de Vie Scolaire Collectifs
Ils sont rattachés à des classes ou dispositifs de scolarisation collective (CLIS ou UPI) ; les parents n’ont donc pas à faire de demande. Ils peuvent aider l’enseignant à préparer ou adapter certains cours pour les élèves ou accompagner un enfant pendant le temps de scolarisation en classe ordinaire par exemple. Les AVS doivent avoir reçu une formation.

CAMSP

Centre d’Action Médico-Sociale
Ils ont pour objet le dépistage, la cure ambulatoire et la rééducation des enfants (de 0 à 6 ans) qui présentent des déficits sensoriels, moteurs ou mentaux, ainsi que la guidance des familles dans les soins et l’éducation spécialisée requis par l’état de l’enfant. Ils disposent d’une équipe composée de médecins spécialisés, de rééducateurs, d’auxiliaires médicaux, de psychologues, de personnels d’éducation précoce, d’assistants sociaux et, en tant que de besoin, d’autres techniciens.

CDAPH

Commission des Droits et de l’Autonomie des personnes handicapées.
Elles ont pour fonction d’assurer la gestion de l’ensemble des droits des personnes handicapées, à tout âge : allocations, prestations, orientation scolaire et professionnelle, etc. La CDAPH regroupe les anciennes CDES et COTOREP.

CDOEA

Commission Départementale d’Orientation vers les Enseignements Adaptés.
Cette commission examine les propositions d’orientation vers les SEGPA et les EREA

CDAPH

Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées.

CENTRE RÉFÉRENT

Plateau de consultation multidisciplinaire permettant d’apporter un diagnostic précis. Le centre est rattaché à une équipe hospitalière universitaire.

CFA

Centre de Formations d’Apprentis

CLAD

Classe d’Adaptation
Les classes d'adaptation constituent un dispositif beaucoup plus léger que les CLIS. Elles sont destinées à des élèves en difficulté, et elles sont prises en charge par un maître d'adaptation. La CLAD fonctionne comme un groupe-classe permanent à effectif réduit, 15 élèves maximum. Les élèves n'y séjournent pas plus d'une année. L'objectif est le retour dans l'enseignement ordinaire. C'est dire qu'elles ont un rôle de passerelle, par exemple entre la Grande Section de maternelle et le CP.

CLIS

Classe d’Intégration Scolaire pour l’école élémentaire
Les CLIS ont pour vocation d’accueillir des élèves handicapés dans des écoles ordinaires afin de leur permettre de suivre totalement ou partiellement un cursus scolaire ordinaire.

- CLIS 1 : classes destinées aux élèves dont la situation de handicap procède de troubles des fonctions cognitives ou mentales. En font partie les troubles envahissants du développement ainsi que les troubles spécifiques du langage et de la parole.
- CLIS 2 : classes destinées aux élèves en situation de handicap auditif avec ou sans troubles associés.
- CLIS 3 : classes destinées aux élèves en situation de handicap visuel avec ou sans troubles associés.
- CLIS 4 : classes destinées aux élèves en situation de handicap moteur dont font partie les troubles dyspraxiques, avec ou sans troubles associés, ainsi qu'aux situations de pluri-handicap.

CMP

Un CMP regroupe des médecins psychiatres, des psychologues cliniciens, des infirmières, des assistantes sociales, des psychomotriciens, des orthophonistes et des éducateurs spécialisés. Contrairement aux praticiens libéraux, les consultations en CMP sont entièrement prises en charge par la Sécurité sociale.

CMPP

Centre Médico-Psycho-Pédagogique
Placés sous l’autorité d’un médecin directeur pédiatre ou pédopsychiatre, ils comportent une équipe de médecins, d’auxiliaires médicaux (orthophonistes et psychomotriciens en particulier), de psychologues, d’assistantes sociales, de pédagogues et de rééducateurs. Ils visent à maintenir l’enfant “inadapté” dans son milieu familial et scolaire ordinaire en lui offrant les soins ambulatoires nécessaires à sa “réadaptation”.

CNSA

Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie.
Elle a pour fonction, entre autres, de contribuer au financement de l’accompagnement de la perte d’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées.

DDASS

Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales

EA

Entreprise Adaptée.

EP

Equipe Pluridisciplinaire
L’équipe pluridisciplinaire évalue les besoins de compensation de la personne handicapée et son incapacité permanente sur la base de son projet de vie, entend la personne handicapée, ses parents lorsqu’elle est mineure. Sa composition peut varier en fonction de la nature du ou des handicaps de la personne handicapée dont elle évalue les besoins de compensation ou l’incapacité permanente. Lors de l’évaluation, la personne handicapée, ses parents peuvent être assistés par une personne de leur choix.

EREA

Etablissement Régional d’Enseignement Adapté
Leur mission actuelle est de permettre « à des adolescents en difficulté ou présentant des handicaps d’élaborer leur projet d’orientation et de formation ainsi que leur projet d’insertion professionnelle et sociale en fonction de leurs aspirations et de leurs capacités ». La circulaire de 1995 prévoyait un changement d’appellation : les EREA devaient devenir des Lycées d’Enseignement Adapté (LEA). La nouvelle appellation est encore peu adoptée.

ENSEIGNANT RÉFÉRENT HANDICAP

Il joue le rôle de courroie de transmission entre l’équipe de suivi de scolarisation de l’élève et l’équipe pluridisciplinaire de la MDPH pour favoriser le parcours scolaire de l’enfant et saisir la MDPH si nécessaire. Il est le correspondant privilégié des parents. C’est lui qui est en charge de réunir, conseiller et animer l’équipe de suivi de scolarisation. Il n’occupe aucune position hiérarchique vis à vis des écoles.

ESAT

Établissement et Service d’Aide par le Travail.

ÉTABLISSEMENT SCOLAIRE DE RÉFÉRENCE

Établissement public ou privé sous contrat de son secteur auquel chaque enfant est naturellement rattaché. Celui-ci constitue son établissement scolaire de référence. Il est possible d’obtenir une dérogation quand l’établissement ne peut proposer les aménagements nécessaires à la scolarité de l’élève handicapé.

Dans ce cas, il faut envisager, soit :
- de le scolariser dans un établissement proposant une CLIS (Classe d’Intégration Scolaire) ou une ULIS (unités localisées pour l'inclusion scolaire);
- de lui assurer une enseignement à domicile (cours particuliers) ou à distance (CNED);
- d’intégrer un établissement sanitaire ou médico-social (mais dans ce cas il doit être inscrit dans un établissement scolaire).

FIPHFP

Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique.

La mission de l’équipe de suivi de la scolarisation est de faciliter la mise en œuvre et d’assurer le suivi du projet personnalisé de scolarisation décidé par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDA). L’équipe de suivi de la scolarisation comprend nécessairement les parents ou représentants légaux de l’élève handicapé mineur ou l’élève handicapé majeur, ainsi que l’enseignant référent qui a en charge le suivi de son parcours scolaire.

Elle inclut également le ou les enseignants qui ont en charge sa scolarité, y compris les enseignants spécialisés exerçant au sein des établissements ou services de santé ou médico-sociaux, ainsi que les professionnels de l’éducation, de la santé (y compris du secteur libéral) ou des services sociaux qui concourent directement à la mise en œuvre du projet personnalisé de scolarisation tel qu’il a été décidé par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées. L’équipe de suivi de la scolarisation est réunie par l’enseignant référent en tant que de besoin mais au moins une fois par an.

IME

Institut Médico-Educatif.
Les IME sont des établissements médico-éducatifs qui accueillent les enfants et adolescents atteints de déficience mentale. Ils regroupent les anciens IMP et IMProl. Même s’ils sont désormais à financement quasi exclusivement public, après agrément par les DDASS, la grande majorité des IME restent à gestion associative.

ITEP

Institut Thérapeutique, Educatif et Pédagogique
Ce sont les anciens IR : enfants, adolescents ou jeunes adultes qui présentent des difficultés psychologiques dont l’expression, notamment l’intensité des troubles du comportement, perturbe gravement la socialisation et l’accès aux apprentissages », mais qui conservent cependant « des potentialités intellectuelles et cognitives préservées.

LEA

Lycée d’Enseignement Adapté. Nouvelle appellation des EREA

LOI DU 11 FÉVRIER 2005

La loi du 11 février 2005 est l’une des principales lois sur les droits des personnes handicapées, depuis la loi de 1975.

Les toutes premières lignes de la loi rappellent les droits fondamentaux des personnes handicapées et donnent une définition du handicap : “Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant”.

MDPH

Maisons Départementales des Personnes Handicapées
Elles ont pour fonction d’offrir un accès unique aux droits et prestations, à toutes les possibilités d’appui dans l’accès à la formation et à l’emploi et à l’orientation vers des établissements et services ainsi que de faciliter les démarches des personnes handicapées et de leur famille.

Elles sont, pour l’essentiel, placées sous la responsabilité du Conseil Général et de son Président. Elle comprend en particulier la CDAPH.

PAI

Projet d’Accueil Individualisé.
Les PAI ont pour fonction d’organiser l’accueil en milieu scolaire des enfants et adolescents malades à la demande des familles.

PPRE

Programme Personnalisé de Réussite Educative
Les PPRE sont des dispositifs d’aide qui doivent obligatoirement être mis en place « à tout moment de la scolarité obligatoire, lorsqu’il apparaît qu’un élève risque de ne pas maîtriser les connaissances et les compétences indispensables à la fin d’un cycle », en collaboration avec les parents. Mais à l’initiative de l’établissement.

PMI

Protection Maternelle Infantil

PPS

Projet Personnalisé de Scolarisation
Chaque enfant dont le handicap est reconnu bénéficie d’un Projet Personnalisé de Scolarisation (P.P.S) qui organise sa scolarité et définit des mesures d’accompagnement. C’est à partir de ce projet que la CDPAH se prononce sur l’orientation de l’élève et sur d’éventuelles mesures d’accompagnement. Ce sont les parents qui ont l’initiative du PPS et doivent en faire la demande à la MDPH.

RASED

Réseau d’Aide Spécialisées aux Élèves en Difficulté
Ils ont pour mission de fournir des aides spécialisées à des élèves en difficulté dans les classes ordinaires, en coopération avec les enseignants de ces classes, dans ces classes ou hors de ces classes. Ils comprennent des enseignants spécialisés chargés des aides à dominante pédagogique, les “maîtres E”, des enseignants spécialisés chargés des aides à dominante rééducative, les “maîtres G” et des psychologues scolaires.

SEGPA

Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté
Les SEGPA sont des structures spécialisées intégrées dans des collèges ordinaires. Elles ont la charge de scolariser des jeunes dont les difficultés scolaires sont trop importantes pour leur permettre de tirer profit d’une scolarisation dans les classes ordinaires des collèges.

Elles doivent leur donner un enseignement général et professionnel adapté à leurs capacités. La SEGPA est placée sous la responsabilité d’un directeur d’établissement spécialisé, directeur adjoint auprès du principal du collège. Les enseignants responsables des classes sont des instituteurs ou des professeurs des écoles titulaires du CAPA-SH option F.

Les élèves peuvent être intégrés dans les classes ordinaires du collège pour certaines activités. La formation professionnelle des élèves est assurée soit au sein de la SEGPA par des professeurs de lycée professionnel, soit en coordination avec les établissements ordinaires de formation professionnelle : Centres de Formation pour Apprentis (CFA) ou Lycée d’Enseignement Professionnel (LEP).

SESSAD

Services d’Éducation Spéciales et de Soins à Domicile
Les équipes des SESSAD comprennent des orthophonistes, ergothérapeutes, psychomotriciens, psychologues,…, qui interviennent durant le temps scolaire pour la rééducation de l’enfant. Cela évite à l’enfant d’être surchargé hors temps scolaire par des séances de rééducation.

TDA/H

Trouble Déficitaire de l'Attention avec ou sans Hyperactivité
Le TDA/H est une pathologie fréquente touchant 3 à 5 % des enfants d'âge scolaire, mais aussi, dans une moindre proportion, les adolescents et les adultes. Les enfants présentant ce trouble sont plus communément appelés « enfants hyperactifs ». Cette manière, biaisée, de nommer une pathologie est loin d'être neutre : elle mène à des erreurs de diagnostic. Le TDA/H est un désordre neurologique.

Il s'agit d'une tendance excessive à la distraction, qui se manifeste souvent de manière insidieuse, déroutante, voire sélective et occasionnelle.

ULIS
(anciennement UPI)

Unités Localisées pour l'Inclusion Scolaire
Ce sont des structures pédagogiques d’appui à l’intégration scolaire des adolescents handicapés dans l’enseignement secondaire, différenciées par type de handicap.

L'intitulé des Ulis correspond aux besoins d'élèves handicapés présentant des :
- TFC : troubles des fonctions cognitives ou mentales (dont les troubles spécifiques du langage écrit et de la parole) ;
- TED : troubles envahissants du développement (dont l'autisme) ;
- TFM : troubles des fonctions motrices (dont les troubles dyspraxiques) ;
- TFA : troubles de la fonction auditive ;
- TFV : troubles de la fonction visuelle ;
- TMA : troubles multiples associés (pluri-handicap ou maladie invalidante).

© Dys moi tout . Mentions légales . Plan du site