DYS MOI TOUT
  logo-dys-moi-tout

Boîte à outils

Partage d'expérience des moyens utilisés

MATERIEL : Tables de multiplication


tables de multiplication bataille navale

Une petite méthode ludique pour apprendre

Nous inscrivons chaque multiplication (2x1, 2x2,…) jusqu'à la table de dix sur un petit bout de papier et sans noter le résultat. Nous plaçons ensuite le tout dans une petite boîte. L'enfant prend au hasard un papier, lit la multiplication et donne le résultat.

Si ce dernier est bon, le papier est posé à côté de la boîte. Si l'enfant se trompe ou ne trouve pas le résultat, nous lui donnons la réponse et remettons le papier dans la boîte. Quand la boîte est vide l'enfant est content, nous aussi. Cet exercice est ainsi accompli dans la bonne humeur. A renouveler régulièrement pour maintenir la mémorisation.


Une autre méthode est la table de Pythagore utilisée pour une bataille navale.

Même règle de base que la bataille navale classique. Les enfants placent ou dessinent leurs bateaux sur leur grille : un porte-avions de cinq cases, un cuirassé de quatre cases, trois croiseurs de trois cases, deux sous-marins de deux cases, deux canots d'une case. La différence est que l'adversaire doit donner le résultat de la multiplication des coordonnées.

Exemple : un enfant donne les coordonnées de sa frappe « 5 x 7 », l'autre recherche sur la grille et répond : « 5 x 7 = 35 » puis, dit « touché », « coulé » ou « à l'eau » en fonction de la positon de ses vaisseaux.

Quand les enfants connaissent mieux les tables, avant de vérifier les coordonnées annoncées, ils donnent le résultat de la multiplication sans regarder leur feuille. S'ils se trompent ou ne connaissent pas le résultat, ils recherchent comme avant, la réponse sur la grille, annoncent le résultat de la multiplication puis, celui de la frappe. Télécharger le modèle.

Cartatoto multiplications

Cartatoto Multiplications

Note de l'éditeur : Jeu de 110 cartes cartonnées plastifiées. Méthode d'apprentissage pédagogique et ludique dont l'efficacité a été récompensée par une médaille d'or au concours Lépine. Les Enfants progressent rapidement et avec plaisir.


Notre utilisation : le mode d'emploi propose plusieurs utilisations : batailles, mémory, tournoi de vitesse..., que nous n'avons pas véritablement appliqué. Comme la méthode de la "boîte et les petits papiers" citée plus haut, en faisant simplement tirer à l'enfant des cartes au hasard. Nous avons également adopté ce principe pour l'apprentissage des additions.


Notre avis

Ces méthodes nous ont permis de faire réviser régulièrement les tables sans trop de protestations. La boîte d'exercice a été souvent utilisée pour des révisions ponctuelles. Comme l'enfant pioche lui-même les petits papiers, s'il tombe sur une table qu'il juge difficile et ce plusieurs fois de suite, il proteste mais avec le sourire. Quand la boîte est vide, les enfants sont ravis. Ravis d'avoir fini et également de connaître toutes les tables. Une fois les tables acquises, on peut poursuivre la révision, en axant le jeu sur la rapidité du délai de réponse.



Site proposant un autre JEUX éducatif


site les éditions du pied

Les dés qui multiplient

L'apprentissage des tables en utilisant des dés de 6x6 ou 6x9 et en jouant avec des jeux nécessitant l'usage de dés, ex : petits chevaux.

Retour